Margès

Vierge du voeu

Vierge du voeu de Marges, située sur une colline au sud du village, quartier Champ des pierres. Son socle est monumental et comprend une croix en relief, comme c'est le cas à Claveyson et Châtillon-Saint-Jean.

____________________

L'origine de la statuaire des Vierges du voeu, visible dans plusieurs communes de la Drôme, est double. Le 9 juillet 1944, à Die, l'abbé Jean Bossan pousse ses paroissiens à implorer la protection de la Vierge et à faire le vœu d'ériger une statue en son honneur si la ville est protégée. L'évêque de Valence-sur-Rhône, Monseigneur Camille Pic, lance ensuite le mouvement... Lire plus

Voir les photos
Informations

Coordonnées

Adresse : Margès , 26260 Margès
Coordonnées GPS : 45.142447 , 5.036053
Voir sur la carte
Thématiques & ressources
Thématiques
  • Monument
  • Drôme
  • Dévotion populaire
Description complète du lieu

Vierge du voeu de Marges, située sur une colline au sud du village, quartier Champ des pierres. Son socle est monumental et comprend une croix en relief, comme c'est le cas à Claveyson et Châtillon-Saint-Jean.

____________________

L'origine de la statuaire des Vierges du voeu, visible dans plusieurs communes de la Drôme, est double. Le 9 juillet 1944, à Die, l'abbé Jean Bossan pousse ses paroissiens à implorer la protection de la Vierge et à faire le vœu d'ériger une statue en son honneur si la ville est protégée. L'évêque de Valence-sur-Rhône, Monseigneur Camille Pic, lance ensuite le mouvement départemental par le biais de la Semaine religieuse du diocèse de Valence-sur-Rhône, Die et Saint-Paul-Trois-Châteaux du 26 juillet 1944. La date du vœu est fixée le 15 août 1944, fête de l'Assomption.

La réalisation des statues est confiée le plus souvent à des sculpteurs locaux ou régionaux, tels Gaston Dintrat, les époux Hartmann, réfugiés à Allex, le père Duilio Donzelli et son fils Dante de Valence-sur-Rhône, les ateliers Bachini et Vermare de Lyon. Les statues sont d'inspiration très diverses : Vierges à l'enfant couronnées, Vierges non couronnées dotées ou non d'une auréole, Vierges de Lourdes, Vierges en pleurs, Vierges à l'étoile, Vierges Notre-Dame des Foyers. Il convient d'y ajouter les statues antérieures à 1944, devenues Vierges du voeu par la suite.

Source: Musée de la Résistance en ligne

Renseignements: Jean-Noël Couriol

Lieux à proximité