Hauterive

Plaque commémorative

Plaque en mémoire des résistants du Groupement des Contrôles Radioélectriques (GCR). Le GCR est créé dès le lendemain de l'Armistice pour la reprise du combat contre l'Allemagne. Le GCR compte en métropole jusqu'à 400 agents pendant l'Occupation. Le Capitaine puis Commandant Gabriel Romon est directeur du Centre d'Hauterive et en parallèle directeur technique du GCR. Le GCR est officiellement chargé d'écouter les émissions radio, militaires et civiles, nationales et internationales, pour les différents départements ministériels du Gouvernement de Pétain. Mais, officieusement, il s'agit de sauvegarder... Lire plus

Informations

Coordonnées

Adresse : Mairie , 03270 Hauterive
Coordonnées GPS : 46.086744 , 3.448735
Voir sur la carte
Thématiques & ressources
Thématiques
  • Plaque commémorative
  • Résistance civile
  • Déportation
  • Répression
  • Allier
  • 1940
  • 1941
  • 1942
  • 1943
  • 1944
  • 1945
Description complète du lieu

Plaque en mémoire des résistants du Groupement des Contrôles Radioélectriques (GCR). Le GCR est créé dès le lendemain de l'Armistice pour la reprise du combat contre l'Allemagne. Le GCR compte en métropole jusqu'à 400 agents pendant l'Occupation. Le Capitaine puis Commandant Gabriel Romon est directeur du Centre d'Hauterive et en parallèle directeur technique du GCR. Le GCR est officiellement chargé d'écouter les émissions radio, militaires et civiles, nationales et internationales, pour les différents départements ministériels du Gouvernement de Pétain. Mais, officieusement, il s'agit de sauvegarder le potentiel d'écoutes radio de l'Armée française en vue de la reprise des hostilités contre l'Allemagne. En novembre 1942, après le débarquement allié en AFN, et avec l'occupation de la Zone « libre » par l'Armée allemande, l'Armée d'Armistice est dissoute, ses unités de transmissions également. La Résistance du GCR se poursuit, mais camouflée dans des activités au sein des PTT. La plupart des agents du CGR sont arrêtés, déportés et tués à la fin de la guerre. Seul Paul Berman en réchappe.

Source: siteedc

Lieux à proximité