Lyon

Plaque commémorative

Plaque en hommage à Frédéric Dutrion et Philibert Gaillard. Philibert Gaillard, militant SFIO, reçoit pendant la guerre à son bureau (85, avenue de Saxe à Lyon) ou à son domicile (avec son épouse) des personnes parachutées en France, fabrique de faux papiers, dirige des personnalités recherchées sur l’Angleterre, l’Espagne ou l’Algérie, répartit des sommes en provenance d’Angleterre pour les besoins de l’Organisation. Victime d’une dénonciation, la Gestapo... Lire plus

Informations

Coordonnées

Adresse : 85 avenue Maréchal de Saxe , 69003 Lyon
Coordonnées GPS : 45.760863 , 4.84572
Voir sur la carte
Thématiques & ressources
Thématiques
  • Plaque commémorative
  • Résistance civile
  • Déportation
  • Répression
  • Rhône
Description complète du lieu

Plaque en hommage à Frédéric Dutrion et Philibert Gaillard. Philibert Gaillard, militant SFIO, reçoit pendant la guerre à son bureau (85, avenue de Saxe à Lyon) ou à son domicile (avec son épouse) des personnes parachutées en France, fabrique de faux papiers, dirige des personnalités recherchées sur l’Angleterre, l’Espagne ou l’Algérie, répartit des sommes en provenance d’Angleterre pour les besoins de l’Organisation. Victime d’une dénonciation, la Gestapo l’appréhende le 29 mars 1944, à son bureau. Interné à la prison de Montluc, il est extrait le 9 juin 1944 comme 18 détenus de la prison pour être fusillé à Communay (Rhône).

Frédéric Dutrion, militant SFIO également, fait partie du Comité d’action socialiste (C.A.S.). Dans son magasin situé avenue de Saxe (à l’angle de la rue Dunoir), il cache des stocks du journal clandestin (le Populaire) édité par le Comité d’action socialiste. Appréhendé, interné puis détenu au camp de transit de Compiègne-Royallieu (Oise), il meurt dans le wagon qui le mène en déportation.

Source: Bruno Permezel, Résistants à Lyon, Villeurbanne et aux alentours : 2824 engagements, BGA Permezel, 2003.

Carte des lieux de mémoire de la ville de Lyon

Lieux à proximité