Vénissieux

Plaques commémoratives

Après la rafle du 26 août 1942, 1017 juifs sont enfermés à Vénissieux, dans un camp de transit avant la déportation. 545 personnes sont envoyées à Drancy, puis déportées à Auschwitz. 471 détenus, dont 108 enfants, parviennent à échapper à la déportation grâce au concours de particuliers ou d'associations. Une plaque, inaugurée le 26 août 2012 à quelques mètres de l'ancien camp de transit, rendant hommage : "à toutes celles et ceux qui, à titre individuel, et au nom d'associations caritatives ont participé du 26 au 29 août 1942 au... Lire plus

Informations

Coordonnées

Adresse : 25 avenue de la République , 69200 Vénissieux
Coordonnées GPS : 45.707585 , 4.868147
Voir sur la carte
Thématiques & ressources
Thématiques
  • Plaque commémorative
  • Sauvetage
  • Déportation
  • Persécution
  • Répression
  • Collaboration
  • Lieux d’internement
  • Rhône
  • Génocide
  • Mouvements de population
Description complète du lieu

Après la rafle du 26 août 1942, 1017 juifs sont enfermés à Vénissieux, dans un camp de transit avant la déportation. 545 personnes sont envoyées à Drancy, puis déportées à Auschwitz. 471 détenus, dont 108 enfants, parviennent à échapper à la déportation grâce au concours de particuliers ou d'associations. Une plaque, inaugurée le 26 août 2012 à quelques mètres de l'ancien camp de transit, rendant hommage : "à toutes celles et ceux qui, à titre individuel, et au nom d'associations caritatives ont participé du 26 au 29 août 1942 au sauvetage des juifs étrangers arrêtés en Rhône-Alpes et regroupés au camp de Vénissieux".

Plus d'informations : Ajpn

Lieux à proximité

Le Réseau Mémorha regroupe en Région Auvergne-Rhône-Alpes des lieux et territoires en lien avec la Seconde Guerre mondiale ainsi que des chercheurs en sciences humaines et sociales.

Depuis sa création en 2011, il entend se confronter aux défis qui résultent de la disparition des témoins et de la transmission à des générations qui ont un lien ténu avec la période de la Seconde Guerre mondiale. Il réfléchit plus particulièrement à la valorisation touristique des lieux de mémoire, la création d’outils et de parcours de visite.

En 2016, le Réseau Mémorha a élargi son champ d’investigation à la nouvelle grande Région Auvergne-Rhône-Alpes. Afin de mettre en lumière les nombreux lieux de mémoire de ce vaste territoire, il travaille, au plus près du terrain, avec les structures muséales, les cercles d'érudition et les chercheurs, à la réalisation d'un portail numérique baptisé Mémospace.

Avec le soutien de :