Montélimar

Monument commémoratif

Le cliché a été pris à partir de la rue du 14 juillet 1789, côté nord. La stèle a été érigée au centre du giratoire. On distingue, à droite, le départ de la rue Pierre Chabert en direction de la gare SNCF. Sur les socles parallélépipédiques de la stèle, où des plaques avec inscriptions ont été fixées, se dresse une imposante sculpture. En bas et à droite, un passage dallé en pierre rouge et blanche conduit au monument. Ce dernier est entouré d’une pelouse. De chaque côté, un parterre de fleurs l’embellit. À... Lire plus

Voir les photos
Informations

Coordonnées

Adresse : Rond-point des résistants et déportés , 26200 Montélimar
Coordonnées GPS : 44.556958 , 4.744757
Voir sur la carte
Thématiques & ressources
Thématiques
  • Monument
  • Déportation
  • Drôme
Description complète du lieu

Le cliché a été pris à partir de la rue du 14 juillet 1789, côté nord. La stèle a été érigée au centre du giratoire. On distingue, à droite, le départ de la rue Pierre Chabert en direction de la gare SNCF. Sur les socles parallélépipédiques de la stèle, où des plaques avec inscriptions ont été fixées, se dresse une imposante sculpture. En bas et à droite, un passage dallé en pierre rouge et blanche conduit au monument. Ce dernier est entouré d’une pelouse. De chaque côté, un parterre de fleurs l’embellit. À l’arrière du monument, des arbustes et un pin parasol constituent un fond sombre contribuant à faire ressortir l’œuvre.

Sur le plus petit des parallélépipèdes de marbre et à bonne hauteur, on peut lire, sur trois faces, des inscriptions "à la mémoire des Résistants et des Déportés". Face à l’allée : "1940-1945 RÉSISTANCE-DÉPORTATION SOUVIENS-TOI LE 27 MAI 1995". La sculpture en pierre montre deux mains serrées, comme s’échappant des barbelés. Sur la gauche, accompagnant la flamme de la Résistance : "À LA RESISTANCE 1940 – 1945". Enfin, sur la face nord du monument, non visible sur la photo : "AUX DEPORTES DANS LES CAMPS DE CONCENTRATION NAZIS". L’écusson, à l’initiative des déportés, a été réalisé en céramique par Jean Koulisky, un ami de Mme Boisnard – elle-même rescapée des camps. « Il était porté par les déportés français, précise–elle, signalés ainsi par le F dans un triangle rouge ». M.-L. Boisnard souligne que ces déportés français étaient considérés comme des « politiques » par les nazis. Lors des cérémonies, les invités se rassemblent à droite du Rond-point sur la photo, géographiquement à l’est, dans l’espace situé sur la droite, hors du cliché. Les orateurs parlent de l’allée, le dos tourné à la stèle et face à l’assistance, tandis que les personnalités chargées de déposer les gerbes empruntent l’allée décrite précédemment et se dirigent vers le centre du Rond-point, tout le monde ayant alors les yeux tournés vers le monument, qui présente en fait au regard trois éléments de sa façade.

Extrait texte de Claude et Michel Seyve

Source: http://museedelaresistanceenligne.org/media1889-Rond-point-des-RA

Lieux à proximité